Actualités Conférences-débat

Sophrologie et pédopsychiatrie, l’avis de Marcel Ruffo

En février 2016 lors d’une table ronde sur le thème de l’éducation et de la sophrologie, Sofrocay a invité le pédopsychiatre, Marcel Rufo, à s’exprimer sur la sophrologie.

Il est professeur d’université et praticien hospitalier français; il est auteur de nombreux ouvrages consacrés à la petite enfance.

Dr Marcel Ruffo est un énorme prescripteur de sophro pour les adolescents ou enfants en mal-être.

Selon lui, elle leur permet de se réapproprier leurs corps, de trouver du plaisir à vivre son corps, à vivre et se réinvestir à soi-même.

Il la prescrit notamment,

  • pour les ados anorexiques
  • pour les enfants qui ont des tics à savoir des manifestations motrices qu’il ne maîtrise pas. Ses tics sont des somatisations représentatives d’impasse.
  • pour les enfants à haut-potentiel.

Pour lui, il est primordial que l’enfant qui va en séance de sophro, fasse cette démarche seul sans ses parents. Il est acteur dans son travail et doit se l’approprier.

Son crédo est « Sophro un jour, sophro toujours » . Les enfants et les adolescents vont pouvoir réutiliser les techniques apprises dans leurs vie quotidienne, amoureuse ou encore professionnelles.

La sophrologie est pour lui une notion fondamentale au même titre que l’hygiène et la vaccination. Elle a beaucoup d’applications :

  • dans le champ sportif, lors de compétitions
  • dans l’éducation scolaire. Dans le cadre des réaménagements des rythmes scolaires, les municipalités devraient intégrer la sophrolgie au même titre que des animations culturelles et sportives.
  • en médecine.
  • En homes, lieux de fin de vie, les patients apprenne à recolorer leur présent en réinvestissant leur passé,

Elle a un bel avenir devant elle.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Pas de commentaires

Laisser une réponse